Édito 2013-2014
Pour que naisse un projet, il faut peu de chose : une envie, une idée, des contacts, un savoir faire, des participants.
Pour que vive un projet, il faut de l’énergie et de la volonté pour élaborer, convaincre et emmener dans l’aventure des jeunes de tous horizons et de réalités différentes.
La Pologne est une vieille connaissance. Nous sommes déjà partis 2 fois dans d’autres hivers.
Pourquoi partir encore ?
Pourquoi choisir le froid, la nuit, la barbarie et l’injustice quand d’autres partent vers le sud de l’Europe, son soleil et ses atmosphères sucrées ?
Dans les souvenirs d’hier, il y a la rencontre avec les destins de ceux dont la trace a disparu.
Dans les années passées, il y a la découverte de ces jeunes pleins d’enthousiasme que chaque projet a fait grandir. Une envie de les emmener sur les traces de la mémoire, dans le froid et la nuit pour qu’ils aillent voir et qu’ils reviennent transmettre.
Voir et transmettre.
Nous allons partir, malgré les obstacles toujours nombreux. Nous allons apprendre, chercher à comprendre, connaître, regarder.
Nous partons poser notre regard sur le passé de Cracovie.
Que par leurs yeux, les choses demeurent.

BVG


Billets
Le billet de Gwendoline et Julia
 
Vendredi 22 Novembre
Nous avons choisi par groupe un quartier de la ville de Cracovie qui nous semblait être intéressant pour faire un pocket film représentant lidentité de ce lieu. Notre but durant cette journée du 22 Novembre était de rendre perceptible l’atmosphère et ce qui selon nous caractérisait le lieu choisi en filmant ce qui avait le plus capté notre attention. La mémoire juive constituait la ligne directrice de ce film, étant omniprésente dans chaque lieu que nous avions visité et pouvions choisir de présenter. Notre travail nous a conduit sur les traces de la mémoire juive que nous voulions transmettre par le biais de l’écran. Malgré que les éléments filmés soient récurrents, comme par exemple l’étoile de David, nos réalisations n’en restent pas pour autant similaires. Nos points de vue sont différents et les avis divergent bien que nous soyons plusieurs groupes dans les mêmes quartiers.

Julia et Gwendoline

0 commentaire
 
11
février
2014
Le billet de Valentine et Yuna
 
Vendredi 22 Novembre
À travers le brouillard, nous partons à la recherche dimages, de sons, de traces de lHistoire dans Cracovie. Certains choisissent le centre historique et son château, dautres le quartier Juif de Kasimierz, et dautres enfin le ghetto de Podgrze. Les uns se rendent sur le lieu de leur choix à pied, tandis que les autres, plus intrépides, tentent laventure en tram.
Ainsi dispersés, nous avons pu découvrir une nouvelle facette des cultures juives et polonaises. Echanger avec des personnes ne parlant que le polonais fut une expérience inoubliable, tant par son aspect amusant que par la gentillesse de ces personnes qui essayaient de nous aider malgré leur difficulté à nous comprendre. Cette journée nous a également permis dapprofondir notre connaissance des lieux, et parfois de découvrir des choses qui nous avaient échappé la première fois.
À la nuit tombée, les appareils photo sont rangés, les pockets films enregistrés. Nous attendons les derniers retardataires avant de faire nos adieux à la Pologne.

Yuna et Valentine

0 commentaire
 
11
février
2014
Le billet d’Axel et Julie
 
Jeudi 21 Novembre
Levés de bonne heure, nous avons pris le car direction le camp de Birkenau pour une visite guidée de Mme Vadon-Goblet. Nous avons suivi les traces des millions de déportés: de la sélection à l’extermination dans les chambres à gaz. Après avoir vu les blocs, les mémoriaux, les crématoires et tout ce qui s’en suit, nous nous sommes rendus compte de la dureté de leur histoire. Face aux lieux, la vision des déportés est d’autant plus marquante. CE lieu est l’aboutissement de millions d’histoires, et d’un long voyage sur les traces de la seconde guerre mondiale. Marcher sur les cendres des enfants d’Izieu a été pour nous très touchant et en même temps frustrant.
Après une pause déjeuner: bouillon-patate-choux-viande, nous attaquons l’après midi à Auschwitz I, en visite libre. Bloc Polonais, Français, Hollandais, Hongrois, tous diffusent leur mémoire de la guerre à leur manière.
Certains ont choisi de mettre des distances et d’autres de tomber dans l’épouvantable, le choquant. Retour à l’hôtel, des images plein la tête et un repos bien mérité.

Axel et Julie

0 commentaire
 
11
février
2014
Le billet de Chloé, Marie et Pauline
 
Jeudi 21 Novembre
Nous arrivons en ce matin brumeux sur le camp d'Auschwitz-Birkenau. Tout le monde ne réalise pas tout de suite l'immensité et la réalité de ce camp dont on entent parler depuis le collège. Si certains l'apparentent à un décor (de film), d'autres préfèrent méditer, se préparer à ce qui les attend aujourd'hui. La brume se dissipe peu à peu, et les esprits s'éclairent. Alors que nous commençons à nous frayer un chemin entre les baraquements, comme l'ont fait les prisonniers qu'ils soient Juifs, Tziganes ou déportés politiques, chacun appréhende les choses à sa façon. Nous voilà en face du crématoire II, Tomas commence à lire un témoignage de Filip Müller jusqu'à ce que l'émotion prenne le dessus, l'empêchant de continuer. Dans ce moment de recueillement où la réalité des mots et de l'endroit frappe chacun d'entre nous, personne ne semble apte à prendre le relais. Madame Vadon-Goblet continue la lecture. La lecture s'achève, le silence devient le bruit le plus pesant.

Chloé, Marie et Pauline

0 commentaire
 
11
février
2014
Le billet de Corentin et Aliosha
 
Lundi 18 novembre 2013
Après s’être levés à 7 heures, et avoir terminé notre premier petit déjeuner polonais, nous entamions notre grande journée de présentation de l’ancienne capitale polonaise: Cracovie.
Pour commencer, Madame Vadon-Goblet nous a emmenés sur la place principale, le Rynek. Ici se trouve le Beffroi, la halle aux draps (nombreuses boutiques de souvenirs présentes), et la tour asymétrique avec un trompettiste toutes les heures, qui entame une mélodie rappelant un passé lointain polonais. Et à 11 heures, visite du Vavel, château surplombant la ville.
Suivant cette matinée, où nous avons appris à connaître notre lieu de séjour, un restaurant fort sympathique devant le quartier juif nous a permis de manger tranquillement avant la suite de la journée. Celle-ci se déroula avec la visite guidée du quartier juif. Dans ce dernier, nous avons visité une synagogue puis un cimetière juif. Ce qui nous a permis de mieux comprendre cette religion et cette culture, car nous nous sommes rendus compte que nos connaissances à ce sujet étaient faibles. Ensuite nous avons poursuivi cette après-midi en nous dirigeant vers d’autres lieux particuliers du quartier (Ancienne poste juive, lieu de tournage de La liste de Schindler de Spielberg et autres synagogues).
Retour de l’auberge ) pied, pour pouvoir prendre une bonne douche et faire un récapitulatif de la journée. Ensuite, Aliosha étant maladroit, il s’était renversé la soupe sur la figure.
Cette excursion nous a permis de prendre conscience réellement des faits historiques du second conflit mondial. A savoir, l’extermination de personnes par le mouvement d’Hitler. Mais ce voyage a permis de découvrir aussi une ville qui était inconnue de notre personne avant ce périple.

Corentin et Aliosha

0 commentaire
 
11
février
2014
 
 
Articles plus anciens
Espace Membre
Login
Password
 
Une image au hasard

Cliquez pour aller voir les photos des élèves
 
Vendredi 24 novembre 2017
Pression

millibars

Humidité

%

Vent

, m/s



Agenda
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30
 


Ven 24 Novembre 2017
Aucun événement particulier...

Visitez le Site du F.S.E
Développé sur MacBook Pro par Manu Jung Créations
Site optimisé pour Firefox