Billets
Ouverture

Bienvenue sur le portail voir et transmettre.

Nous vous proposons de venir déambuler au fil de ces pages.

Au départ : une envie, une équipe, une volonté de croiser plusieurs disciplines et de sortir de nos classes.
Au départ : des élèves, une dynamique, un partage, de la curiosité.

Le projet prend corps en 2008 : dossiers, projet, demande de subvensions diverses, partenaires à convaincre...

À l'arrivée 58 élèves très impliqués et un voyage qui se profile.

Cet outil vous permet de préparer et de vous préparer à ce voyage. Il permettra aussi aux familles de se tenir informées de la préparation et du déroulement de cette aventure.
Cela pourrait aussi être un moyen d'être en contact, de nous faire connaître vos remarques, inquiétudes, interrogations, ressentis.
Enfin, cela nous permettra également de nous inscrire dans une autre durée, celle des projets futurs qui devraient proposer la même démarche en d'autres lieux.

Merci aux élèves de leur enthousiasme et leur implication.
Merci à toute l'équipe qui soutient le projet.
Merci aux partenaires financiers et aux intervenants pour leur aide précieuse.
Merci à PJ Biscarat et à la maison d'Izieu de nous avoir ouvert les horizons et les yeux.

Au delà du voyage, nous espérons que ce projet continuera de vous habiter ...

par Bénédicte VADON-GOBLET
0 commentaire
 
11
décembre
2009
Reportage sur France inter
Dimanche matin, de 9h10 10h sur France inter, le magazine de la rdaction (interception) propose un reportage sur les juifs de Pologne. L'mission peut tre podcaste. Lien du site (photos) : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/interception/avenir.php 23/05/2010 > Juifs de Pologne : le pass en face. Ils taient 3 millions et demi avant guerre, 10% de la population. Entre 1939 et 1945, 90% dentre eux ont t limins dans lholocauste. Les Juifs sont prsents en Pologne depuis plus de cinq sicles. Ils ont enrichi lhistoire et la culture de ce pays comme aucune autre minorit avant eux. Mais, notamment entre la fin du XIXe sicle et la chute du rgime communiste en 1989, ils ont t victimes dun antismitisme souvent virulent : la Pologne a eu longtemps la rputation dtre le pays le plus viscralement antismite dEurope. Depuis 1989, elle a ouvert le dbat, comme aucun autre pays dEurope sans doute. En 2012 un grand Muse de lhistoire des juifs de Pologne sera inaugur sur lemplacement de lancien ghetto de Varsovie. Ce nest quun signe parmi de nombreux autres : depuis des annes, beaucoup de polonais non juifs travaillent restaurer lhritage juif de leur pays. Cest le cas notamment Lublin, o la communaut qui reprsentait le tiers de la population locale a entirement disparu dans la Shoah. Ce sont aujourdhui de jeunes polonais catholiques qui animent un lieu unique en Europe, le thtre NN, la fois centre de la culture et de lhistoire juives. Juifs de Pologne : le pass en face. Cest un reportage de Pascal Dervieux et Jean-Pierre Pernel. Bon week-end! Mathilde Quioc
par Bénédicte VADON-GOBLET
0 commentaire
 
22
mai
2010
Mmoire de la Rafle d'Izieu
"Il ne suffit pas de ne pas oublier", a dclar mardi Simone Veil, ancienne prsidente du parlement europen et membre de l'Acadmie franaise, au mmorial des enfants juifs d'Izieu (Ain), dports Auschwitz par les nazis le 6 avril 1944, a constat un journaliste de l'AFP. Simone Veil, ancienne prsidente du parlement europen et membre de l'Acadmie franaise, tait au mmorial des enfants juifs d'Izieu, le 6 avril 2010 Ce jour-l, 44 enfants et 7 ducateurs juifs avaient t arrts par les nazis sur les lieux mme de ce mmorial, une maison ordinaire dsormais appele "Maison des enfants d'Izieu", o ils avaient t placs partir de mai 1943 dans l'espoir d'chapper la dportation. Seule une ducatrice, La Feldblum, qui tmoignera en 1987 au procs de Klaus Barbie (chef de la Gestapo Lyon), parviendra s'chapper. La "Maison des enfants d'Izieu", cre en 1943 sous le nom de "Maison des enfants de l'Hrault", tait une colonie cre par Sabine et Miron Zlatin, qui a permis pendant prs d'un an plus d'une centaine d'enfants juifs de trouver un refuge contre les rafles menes par l'occupant et la police de l'Etat franais. Mme Veil a adress une mise en garde aux jeunes gnrations : "Il ne suffit pas de ne pas oublier (...). Ce ne sont pas seulement les Allemands qui sont en cause. Nous avons tous une responsabilit", a-t-elle lanc. "Je voudrais insister sur le fait qu'ici, la barbarie nazie a fait en sorte que les jeunes qui taient l, qui se croyaient protgs, eh bien, ce n'tait pas vrai", a encore dit Mme Weil dans une brve allocution devant quelque 200 personnes. Saluant la prsence la crmonie de volontaires allemands de l'association "Aktion Shnezeichen Friendensdienste (ASF, association "signes de rconciliation et services pour la paix"), Mme Veil a soulign : "Quand je suis moi-mme rentre de dportation, presque sans famille, je n'ai pas du tout pens la vengeance." Partie, aprs la guerre, vivre en Allemagne avec son mari, "nous y avons lev nos enfants dans l'ide que nous, les Europens, devions vivre ensemble", a-t-elle poursuivi. L'ancienne prsidente du Parlement europen a accept de parrainer un comit de donateurs pour le projet d'extension de la Maison d'Izieu, inaugure en 1994 par le prsident Franois Mitterrand.
par Bénédicte VADON-GOBLET
0 commentaire
 
07
avril
2010
Recueil
Et non, ce n'est pas tout fait fini...
Ca vous a hant quelques jours, ca vous fera rflechir quelques semaines et puis ca deviendra moins aigu.
Ce voyage vous a interpel, drang parfois...
Pour finir ce projet, pensez vos photos.
Nous devons raliser le recueil...
1 page, carte blanche... Vous pouvez choisir une ou plusieurs images, textes, dessins... vous de jouer!

Transmettez moi vos travaux d'ici mi avril
A bientot
par Bénédicte VADON-GOBLET
0 commentaire
 
27
mars
2010
Mort d'un humaniste engag
J'ai appris cet aprs-midi la disparition d'un grand monsieur de la chanson franaise. Jean Ferrat, c'tait l'engagement politique du communiste qui n'en avait pas moins pris trs vite ses distances avec Moscou (ses chansons "Camarade" ou encore "Le bilan" dnonant l'intervention sovitique Prague pour la premire, et les excs commis par-del le rideau de fer), il tait aussi un dfenseur des humbles, un dnonciateur des injustices sociales. Il a chant Aragon, l'amour, la "Montagne" bien sr (son titre le plus connu), mais aussi la dportation (son pre, juif originaire de Russie, est mort dport Auschwitz en 1941 et lui-mme n'a eu la vie sauve qu'aprs avoir t cach par des militants communistes) dans cette trs mouvante chanson qu'est "Nuit et brouillard". A rcouter ou, pour certains, dcouvrir (il y a un lien sur le site et, de toute manire, elle est trs facile trouver sur le net).
par James CORBET
0 commentaire
 
13
mars
2010
Pour prolonger votre réflexion
Pour répondre à certaines de vos questions, je vous propose de lire l'ouvrage de Jorge Semprun: L'écriture ou la vie.

"Je ne voudrais que l'oubli, rien d'autre. Je trouve injuste, presque indécent, d'avoir traversé 18 mois de Buchenwald sans une seule minute d'angoisse, sans un seul cauchemar, porté par une curiosité toujours renouvelée, soutenu par un appétit de vivre insatiable-quels que fussent, par ailleurs, la certitude de la mort, son expérience quotidienne, son vécu innommable et précieux-, pour me retrouver désormais, revenu de tout cela, mais en proie parfois à l'angoisse la plus nue, la plus insensée, puisque nourrie par la vie même, par la sérénité et les joies de la vie, autant que par le souvenir de la mort.
Ainsi, cette nuit, ce qui m'a jeté hors du lit,.../... ce n'est pas seulement le rêve où retentissait la voix d'un Sturmführer S.S ordonnant qu'on éteignît le crématoire, c'est aussi, davantage même, de me retrouver vivant, forcé d'assumer cet état absurde, improbable du moins, d'avoir à me projeter dans un avenir intolérable à imaginer, même dans le bonheur."

Un livre fabuleux...
par Bénédicte VADON-GOBLET
0 commentaire
 
07
mars
2010
Fin du voyage
Dormir assis dans un bus nest pas chose facile. Dormir dans un bus qui traverse la Pologne enneige est encore plus problmatique. Malgr tout, la fatigue a ananti le groupe et notre chauffeur assure sa mission.

Le petit djeuner pris en Allemagne puis le djeuner en Suisse annonce le retour proche nos habitudes alimentaires.

Quelques films


Mais cest si long Pour faire cho aux douaniers du 1er jour, le bouchon sur lautoroute suisse a raison de notre patience.. tout le monde a envie de rentrer.

Enfin 21h, nous entrons dans la cour du lyce. Les familles sont l pour nous accueillir...

L'aventure prend fin. Chacun repart avec ses souvenirs, ses rflexions, un peu plus riche qu'au dpart... et si fatigu...
Chacun s'est investi sa manire et selon sa personnalit.
Cet investissement est une belle rcompense pour les initiateurs du projet.



Merci tous les atomes de ce merveilleux groupe.
En devenant vecteurs de mmoire, vous tes le trait d'union entre le prsent et l'histoire...
par Bénédicte VADON-GOBLET
3 commentaires  lire
 
06
mars
2010
4e jour: Birkenau / Auschwitz
La nuit fut courte car animée par un groupe de Polonais en pleine forme cependant chacun était au rendez vous à 6h30 au bus pour y porter son bagage.
Finie lauberge de jeunesse, au revoir Cracovie, nous repartons pour Auschwitz.


Le temps est clair mais le vent est glacial. Des bourrasques, des chutes de neige, du soleil nous accompagnent dans le camp de Birkenau.


Nous prenons la mesure du projet et de sa réalisation. Tous se confrontent à la question de lextermination. Les appareils photo restent davantage dans les sacs.
Le bois de bouleau est magnifique et le soleil offre de jolis reflets sur les fossés emplis deau à moitié gelée. Nous marchons dans le camp des Tziganes puis dans celui des hommes. Toujours autant de questions.

Certains choisissent de rejoindre le camp dAuschwitz à pied. Les autres prennent la navette. Cest là bas que nous nous réchauffons autour de notre repas.

Laprès-midi est consacré à la visite des btiments du musée détat dAuschwitz. Nous avons choisi de laisser les groupes libres dans cette enceinte afin que chacun puisse observer à son rythme et à sa guise les expositions nombreuses faites par les différents pays concernés par la guerre. Pavillons français, belge, hongrois, polonais, juif, italien (entre autres) offrent leur version et leur scénographie.

Lorsque nous sortons du camp vers 17 h, il ny a plus que la neige qui vole. Plus un chat. Juste le silence et la nuit qui arrive.
Le groupe est frigorifié.
Un dernier dîner polonais (vive lescalope panée et les pommes de terre) et nous grimpons dans le bus pour notre ultime trajet. Nous voici parés pour 23 h de bus. Les chaussures boueuses, les pulls et les collants sont troqués contre les chaussons et pantalons de survet. On sort les oreillers, les mp3, on supporte lexiguïté avec bonne humeur. On sendort en rêvant du retour : lit douillet, fruits et légumes, besoin de digérer toutes les informations et les images reçues. Dehors, cest la tempête
par Bénédicte VADON-GOBLET
0 commentaire
 
06
mars
2010
3me jour Auschwitz-Birkenau

La neige nous a accueillis ce matin Auschwitz.
Nous avons dû nous lever tt (dpart 7h15) et rouler une bonne heure pour parvenir notre destination.

Sous les flocons, nous dcouvrons la ralit de la concentration. Barbels, miradors, baraques en briques laissent place la scnographie des muses.

Nous nous croisons tous silencieux dans la file des visiteurs



Repas au Smack (restaurant du muse) pour reprendre quelques forces Nouveaut : nous avons un dessert (qui sera loin de faire lunanimit !!!)

A 13 h 30, nous repartons pour le camp de Birkenau.
Afin de mesurer son tendue, nous marchons dans la nature qui a repris ses droits. Entre les pauses aux diffrentes stles, les questionnements sont nombreux et les discussions passionnes.


Au retour dans le bus, cest le silence nouveau.
La nuit polonaise nous enveloppe une dernire fois car demain cest le dernier jour.
Auschwitz nous attend.

La frontire entre lhumain et le monstrueux reste un mystre


Pas de billet demain car nous serons sur le chemin du retour.
Nous rendrons ce merveilleux groupe leurs familles respectives !
Merci de votre soutien.
par Bénédicte VADON-GOBLET
2 commentaires  lire
 
04
mars
2010
Dernier jour Cracovie
Une journe riche en mto... du soleil la neige en passant par le vent. Le ciel tait magnifique !
Ce matin, nous avons commenc par la visite du cimetire juif de Cracovie, trs reprsentatif de la vie de la communaut.


Chacun a fait son petit trajet, a regard les pierres, les lanternes, les noms.. dans le silence.


Dehors, les lves exprimentent les prises de vue audacieuses !!!

Vient ensuite le circuit l'intrieur du ghetto de Cracovie, aujourd'hui habit et vivant. Seuls deux fragments de murs marquent la prsence du pass. Un mmorial compos de chaises vides rappelle les dplacements des habitants

Aprs un djeuner l'auberge de jeunesse et une courte pause, nous sommes repartis en direction du camp de travail de Cracovie (Plaszow).
C'est un immense terrain vague aujourd'hui. Sur les hauteurs de Cracovie, le vent souffle mais tout le monde grimpe courageusement les marches .
Un long circuit nous amne aux restes du dcor de la liste de Schindler.
Les lves sont silencieux..

.. et se posent des questions auxquelles il n'est pas toujours facile de rpondre!

Ici, tout est imaginer et chacun ne peut s'empcher de penser demain o le car nous emmnera de trs bonne heure vers Auschwitz...
De trs belles photos sont postes tous les jours dans la galerie coup d'oeil....
Un trs beau travail la hauteur de nos esprances.
A demain

par Bénédicte VADON-GOBLET
2 commentaires  lire
 
03
mars
2010
1er jour/ 2 mars 2010
A l'aube du Deuxime jour...
Les douches chaudes prises, le petit dej aval, la sance de travail commence!


Au programme: visite du vieux Cracovie.
Nous faisons 2 groupes pour tre plus lger en ville.
Vieux quartiers chargs d'histoire, anecdotes, traces juives...

La ville est vivante, jeune et accueillante.
Le temps est sec et le vent nous rappelle que nous sommes en Pologne.

Le djeuner l'auberge de jeunesse est plus consistant qu'hier (soupe de vermicelles, dinde et riz, salade de choux) ce qui nous permet de reprendre des forces pour visiter le quartier juif de Kazimierz l'aprs midi.

Le groupe est curieux et est sensible aux diffrentes ambiances dans les quartiers.


La marche a fatigu la plupart d'entre nous, question d'habitude ???
Ce soir, nous travaillons sur nos prises de vue de la journe, sur nos carnets de bord...
Nous nous prparons pour la suite.
Demain, il doit faire encore un temps sympa, les gants et les bonnets seront utiles mais le soleil devrait tre l...
À suivre!!!
par Bénédicte VADON-GOBLET
1 commentaires  lire
 
02
mars
2010
 
 
Articles plus anciens
Site par Emmanuel JUNG © 2009
  Prévisions du jour
  Prévisions sur 5 jours


Espace Membre
Login
Password
 
Agenda
  Août 2017
LunMarMerJeuVenSam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
 


Mer 23 Août 2017
Aucun événement particulier...

Billets récents
      mai 2010
      avril 2010
      mars 2010
      février 2010
      janvier 2010
      décembre 2009
      retour
   
 

Visitez le Site du F.S.E
 
Partager ce site avec vos amis sur Facebook